La génèse du récital-one-woman-show « La Castafiotte: Divagations »

On pose souvent la question. « Mais d’où elle sort cette c****? » s’interroge le public quand il découvre La Castafiotte, mezzo-soprano, dans « Divagations ». Retour sur l’histoire qui aura conduit jusqu’aux représentations au Théâtre de Nesle, à Paris.

Au départ, « La Castafiotte: Divagations » devait juste être un passage d’examen au conservatoire du XVe de Paris, le conservatoire Frédéric Chopin, pour valider la formation de plusieurs années de dure labeur- pour mes professeurs notamment, à qui je rends hommage par la présente.

L’exercice devait consister à démontrer l’aptitude de l’élève à interpréter un répertoire avec des styles variés à l’issue de ses études.

Pour rendre l’exercice un peu plus funky, la parole a été donnée à une diva fictive et déjantée, qui racontait un peu d’âneries entre les morceaux- histoire de détendre un peu l’atmosphère…

L’air de rien, c’est devenu un petit spectacle comico-lyrique d’une demie heure …Encouragée par de premiers retours positifs, La Castafiotte a passé la 2e.

Et en le rejouant, c’est devenu un petit récital-one-woman-show de plus d’une heure, où pitreries et musique se tirent la bourre…Comme l’accueil du public était chaleureux, La Castafiotte a passé la 3e.

Puis le spectacle a été programmé pour la saison 2016/2017 du Théâtre de Nesle , à Paris… Forte des nombreux encouragements reçus.

Pourquoi raconter cette génèse?
1- Pour se la raconter et placer que ce spectacle est né surtout des encouragements du public (donc il est clairement insinué que le spectacle est un succès!)
2 Pour se dédouaner de toute responsabilité si les prochains spectateurs se plaignent: ce sera toujours de la faute de ceux qui auront poussé La Castafiotte sur les planches!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Upcoming Show